Philippe Vigier, posturologue et podologue à Toulouse (Plaisance du Touch)
05 34 57 02 25
40 Rue de la Hille, 31830 Plaisance-du-Touch
Title Image

C’est fonctionnel

La posturologie ne s’occupe que de la fonction

Pourquoi la peau  des pieds est si sensible ?

Pourquoi est-ce qu’il existe des douleurs sans lésion ?

Pourquoi le mouvement des yeux précède celui du reste du corps ?

Pourquoi une dystonie du périnée peut occasionner une respiration buccale ?

Pourquoi des troubles digestifs peuvent provoquer des lombalgies chroniques ?

La posturologie analyse les interactions fonctionnelles des organes afin de comprendre nos mécanismes d’homéostasie.

Cette compréhension nous permet de  déterminer les processus pathogéniques des symptômes fonctionnels, et de trouver  les innervations réactogènes.

 

La fonction est la mise en mouvement du corps humain pour une finalité utile et nécessaire à notre survie : tenir debout, respirer, marcher, parler, courir, digérer, écrire….etc

Comme un orchestre de musique, elle nécessite la synchronisation des tous les organes et de tous les systèmes.

Le mouvement c’est la vie. Sans mouvement aucune fonction n’est envisageable.

La posturologie est une technique qui s’intéresse autant au mouvement et qu’à la synergie des organes.

C’est pour cette raison que la répercussion de son action est profonde et globale : locomotion, digestion, ventilation, apprentissage, …etc

Voici un schéma illustrant l'évolution d'une pathologie fonctionnelle avant et aprés un traitement fonctionnelle

Ce schéma est simpliste car les pathologies fonctionnelles sont multifactorielles.

Malgré tout, il est bon de comprendre que la pathologie fonctionnelle est nourrie par des causes inconscientes (la partie cachée de l’iceberg) alors que ce n’est pas le cas dans la pathologie organique.

La résilience est la capacité d’adaptation d’un système (en bleu);  l’adaptation du corps permet d’éviter la douleur jusqu’à un certain seuil.

Le seuil, c’est le moment où la douleur apparaît que vous allez consulter.

Les semelles de posture servent à vous faire passer en dessous du seuil de la douleur et même au delà.

Il est nécessaire de faire une distinction entre la douleur organique et la douleur fonctionnelle

La structure n’est pas la fonction.

D’un point de vue mécanique, le monde médical traite surtout la structure (squelette, muscle, viscère, ligament…).

Si cette structure est altérée ou usée (fracture, arthrose, lésion musculaire…),on parle de douleur organique lésionnelle.

Seuls les médecins ont les compétences pour établir le diagnostic d’une pathologie. Ils peuvent ainsi déterminer le caractère de gravité d’une pathologie.

C’est pourquoi il est indispensable que le patient ait consulté un médecin avant de venir effectuer une bilan postural.

De manière générale la posturologie s’adresse aux patients souffrant de douleur(s) chronique(s) (supérieure(s) à 3 mois).

Voici les différences principales entre les douleurs organiques et les douleurs fonctionnelles

D organiques :  lésion ou usure d’un organe

D fonctionnelles :  perturbation du système endogène de modulation de la douleur : par voie ascendante c’est la perturbation d’un capteur sensoriel : dysperception

D organiques :  URGENT ou en tout cas prioritaire.

D fonctionnelles : aucun caractère d’urgence ou de gravité.

D organiques : ce sont des douleurs aiguës qui durent le temps que le corps se répare (quelques jours)  ou que la chirurgie /rééducation soit faite  (quelques semaines) .

D fonctionnelles : ce sont des douleurs chroniques qui vont durer plusieurs mois  et qui ne s’arrêteront pas tant que la cause fonctionnelle ne sera pas réglée.

D organiques : elles sont fortes au début et diminuent progressivement avec le temps.

D fonctionnelles : elles augmentent avec le temps tant que la cause fonctionnelle n’est pas trouvée.

D organiques :   trés localisée et toujours au même endroit : la douleur est à l’endroit de la cause de la douleur.

D fonctionnelles : souvent diffuse et changeante. La douleur peut changer de localisation et n’est pas forcement à l’endroit de la cause.

D organiques : il n’y en à souvent qu’une seule : car la cause est uniquement la lésion.

D fonctionnelles : il y a souvent plusieurs plaintes car le corps compense de toute part. Plus on  attend pour régler les dysfonctions, plus le nombre de plainte va augmenter.

D organiques : ils sont positifs : c’est à dire qu’ils prouvent une lésion organique.

D fonctionnelles : ils sont négatifs.

D organiques : les antidouleurs (cachets , infiltrations) fonctionnent bien, et chirurgie puis rééducation.

D fonctionnelles : souvent les médicaments fonctionnent moins bien.

tous traitement fonctionnel : posturologie, ostéopathie, acupuncture, sophrologie, psychothérapie…etc : en tout cas le traitement doit être systémique.