Philippe Vigier, posturologue et podologue à Toulouse (Plaisance du Touch)
05 34 57 02 25
40 Rue de la Hille, 31830 Plaisance-du-Touch
Title Image

Douleur

La douleur sans lésion (fonctionnelle) est une illusion,

mais ça fait mal quand même !

La douleur est un mécanisme d’alerte qui répond à des stimulations périphériques du corps.

La douleur est calmée ou augmentée par le système endogène de modulation de la douleur (SEMD)

Ce système est composé :

  • Des voies nerveuses ascendantes d’origine périphérique : peau principalement (gate contrôle)
  • Des voies nerveuses descendantes d’origine émotionnelle et cognitive : mental, éducation, culture

Il existe des douleurs organiques et des douleurs fonctionnelles.

Le traitement postural est envisageable, si le médecin juge que la douleur n’est pas liée à une lésion organique.

Si il y a LESION, la douleur est nécessaire car son but est de mettre au repos et de réparer !

Il faut dissocier la douleur organique de la douleur fonctionnelle.

Ce n’est pas du tout la même catégorie de pathologie et donc pas du tout le même traitement.

La posturologie ne traite que les douleurs fonctionnelles (d’origine nociplastique)

La douleur fonctionnelle est causée par un dérèglement du SEMD. Cela occasionne une hyper-sensibilité du message douloureux (comme une alarme trop sensible qui se déclenche pour une cause inoffensive).

La liste des douleurs fonctionnelles qui peuvent être traitées par la posturologie n’a pas vraiment de limite.

Cela va des lombalgies non spécifiques, aux maux de tête, en passant par les maux de ventre.

Les dysménorrhées (douleurs pendant les règles) sont considérées la plupart du temps comme normales, alors que l’on peut les soulager.

Les douleurs périnéales sont méconnues et mal traitées.

Les tendinites ont toujours une origine fonctionnelle….etc.

Lorsque l’on comprend le mécanisme de régulation de la douleur, les pathologies comme les fibromyalgies, syndrome de côlon irritable, et le SDRC commencent à être compris et cela explique la raison pour laquelle la posturologie apporte un véritable soulagement.

Le cas particulier d’une douleur ayant une composante fonctionnelle et une composante organique.

 

Le traitement postural est complémentaire de toute autre thérapeutique, et ça c’est pratique !

Les médicaments anti-douleurs traitent parfaitement les douleurs organiques qui sont transitoires (jusqu’à la réparation de la lésion). Dans cette continuité, la rééducation est indispensable.

La douleur fonctionnelle est multifactorielle (émotionnelle, socioculturelle, sensorielle..etc), donc le traitement est nécessairement pluridisciplinaire.

Dans la clinique quotidienne, le traitement postural semble trouver sa place dans cet arsenal thérapeutique, en plus il apporte des explications sur les origines somatiques du phénomène douloureux.

 

Pour les patients, cela correspond à toutes les douleurs chroniques (à partir de 3 mois) qui n’ont pas trouvé de véritable cause ni de soulagement efficace.

Dans la clinique posturale, de nombreuses douleurs persistantes peuvent trouver une solution et un début d’explication.

Mais dans le domaine scientifique, il y a encore beaucoup de découvertes à confirmer.

C’est à chacun de faire avancer les choses.

 

https://www.jle.com/fr/revues/pnv/e-docs/les_bases_neurales_de_la_douleur_268043/article.phtml