Philippe Vigier, posturologue et podologue à Toulouse (Plaisance du Touch)
05 34 57 02 25
40 Rue de la Hille, 31830 Plaisance-du-Touch
Title Image

Conflits sensoriels

C’est lorsque les capteurs sensoriels ne sont pas d’accord

Les organes de la posture sont nombreux : on parle de système multisensoriel.

Grâce à cela, notre posture est capable de s’adapter à toutes les situations. Elle choisit inconsciemment les stratégies les plus adaptées.

Le conflit sensoriel arrive lorsque les informations sensorielles sont contradictoires et que le SNC n’arrive pas à choisir de stratégie adaptée.

 

En fonction de notre développement sensorimoteur, chacun utilisera plus ou moins certains organes sensoriels.

Exemples caricaturaux :

  • Les personnes visio dépendantes se déplaceront difficilement dans le noir.
  • Les personnes podo dépendantes n’aimeront pas faire des montagnes russes.
  • Les contorsionnistes apprennent à déconnecter les capteurs extéroceptifs pour n’utiliser que les capteurs proprioceptifs.

Pour un bon fonctionnement, l’idéal est que le poids des entrées sensorielles soit équivalent et que notre système d’intégration soit capable d’utiliser tous les capteurs au bon moment.

Dans beaucoup de situations, certains capteurs sont capables de pallier l’incapacité d’autres capteurs. Si vous fermez les yeux , la somesthésie (peau), la proprioception et les vestibules vont permettre de se déplacer dans l’espace.

 

Les  dysperceptions du système podal  génère des troubles de la stabilité.

La compensation des autres capteurs (vestibulaire, articulaire, musculaire etc….) sera dépendante de leur propre fonctionnalité.

C’est le caractère chaotique du système qui rend l’apparition des symptômes imprévisibles.

Le système va alors s’emballer et générer des réactions posturales fonctionnelles erratiques.

Les pseudo-vertiges

Seuls les médecins et les ORL peuvent déterminer que le pseudo-vertige n’est pas lié à une cause organique.

C’est après leur consultation, que l’on peut investiguer le système postural.

 

Les pseudo-vertiges  sont des sensations d’instabilité qui ne sont pas dues au système vestibulaire.

Le patient se sent vertigineux, mais sa scène visuelle ne tourne pas.

On parle souvent de pathologies idiopathiques :cad qu’on ne connait pas la cause.

  • une personne veut monter sur une chaise… pseudo vertige
  • une personne se trouve près du vide… pseudo vertige
  • une personne tourne dans son lit dans le noir… pseudo vertige
  • une personne marche dans la rue… pseudo vertige

Dans la mesure où ils sont très souvent soulagés par le traitement postural, l’agoraphobie ou la claustrophobie semblent être des variantes de conflits sensoriels.

Les cintétoses (mal des transports, ou dans la réalité virtuelle)

Dans la voiture, le capteur visuel informe que la scène visuelle ne bouge pas alors que la capteur vestibulaire dit que ça bouge.

Le système vestibulaire a toujours besoin d’au moins une autre entrée sensorielle pour interpréter l’information avec exactitude.

C’est pour cette raison que lorsqu’il est sollicité, il rentre facilement en conflit avec les autres (yeux, pieds, cervicales) : dans l’avion, la voiture , le bateau…

  • une personne lit en voiture et ne regarde pas la route… nausée
  • un enfant ne peut pas voir l’extérieur de la voiture (trop petit) dans les virages… nausée
  • un patient est perturbé par ses vestibules  dans les transports (bateau, avion…)… nausée
  • les patients qui sont malades ou qui sont mal à l’aise lorsqu’ils regardent les films en 3D…
  • les patients qui sont malades ou qui qui sont mal à l’aise en faisant de la réalité virtuelle….

Certains patients qui souffrent de nausées spontanées journalières qui sont soulagées par le traitement postural : est-ce que ce sont des conflits sensoriels à bas-bruit ?

Ces pathologies sont globalement mal comprises par les thérapeutes et même les chercheurs.

La seule chose qui est sure, c’est que le traitement postural apporte un soulagement net.

Sans certitude,  j’émets l’hypothèse  que s’exprime dans les conflits sensoriels, une hypersensibilité (notamment du système vestibulaire).

Dans la majorité des situations du quotidien le système podal est le système le plus utilisé pour stabiliser.

Donc, si le système podal fait défaut, ou si la situation nécessite une trop forte intervention du système vestibulaire, le conflit sensoriel s’exprimera.

Objectif thérapeutique : redonner de la cohérence à l’intégration des informations sensorielles :

  • La gestion du stress émotionnel (psychologie, sophrologie…)
  • Le système proprioceptif (rééducation vestibulaire, PNS)
  • Le système podal (posturologie par les semelles)

Si au préalable on a bien écarté les causes organiques, les symptômes diminuent ou s’estompent.