Philippe Vigier, posturologue et podologue à Toulouse (Plaisance du Touch)
05 34 57 02 25
40 Rue de la Hille, 31830 Plaisance-du-Touch
Title Image

Comment fonctionne la posture

Le squelette obéit aux muscles. Les muscles obéissent aux nerfs.

La régulation posturale est AUTOMATIQUE, donc inconsciente.

Elle utilise le système nerveux, donc des réflexes.

A partir de la naissance, les acquisitions réflexes posturales s’élaborent INCONSCIEMMENT par la méthode essai-erreur. Cet apprentissage se développe autour des réflexes archaïques (innés) qui constituent les premières stratégies autour desquelles s’élaborent les réflexes posturaux.

Petit à petit, notre corps élabore des stratégies qui lui permettent de tenir debout et d’interagir avec son environnement.

En statique, le corps oscille en permanence (c’est pourquoi on parle de stabilité et non d’équilibre) autour des chevilles : ces oscillations sont mesurées par des plateformes de stabilométrie.

En dynamique (mouvement), la posture est la réponse globale à un ensemble de stratégies inconscientes qui mettent en musique la volonté d’action ou d’interaction.

Les éléments de l’axe corporel ; pieds, jambes, bassin, rachis, épaules, occiput, stabilisent le corps en statique et en dynamique (action).

Les éléments de l’axe corporel (le pied particulièrement) STABILISENT la posture.

Les segments libres (chaînes ouvertes) ne doivent pas théoriquement participer à la stabilisation car ils ont une fonction d’interaction avec l’environnement (bras, mâchoire, langue, globe oculaire).

Les segments libres (l’œil particulièrement) ORIENTENT la posture.

La stabilisation est un prérequis à l’orientation et non l’inverse.

Effectivement,

le but de la posture est de tenir debout et d’avoir une tête stable.

La tête est la tour de contrôle de la majeure partie des organes sensoriels. Si la tête n’est pas stable, cela aura des répercussions sur le bon fonctionnement et la précision de ces organes : vue, ouïe, mouvement des yeux, de mâchoire et de la langue.

Bref, les organes de l’inconscient stabilisent (pied, bassin), et permet aux organes de la conscience ( bras, œil, langue) d’interagir.

Si les pieds ne sont pas fonctionnels, c’est le début des compensations…

Nous utilisons notre corps

 INCONSCIEMMENT

pour rendre notre conscience disponible à

d’autre tâches

pour communiquer, analyser, apprendre….

Il existe des réflexes toniques posturaux dans tout le corps.

Lorsque vous tournez la tête à droite, tous les muscles extenseurs droits subissent une augmentation du tonus (réflexe nucal de T. Fukuda).

Lorsque l’on appui sur le bord interne de la plante du pied les extenseurs ipsilatéraux et les fléchisseurs controlatéraux subissent une augmentation de leur tonus.

C’est donc bien la coordination de tous ces réflexes (inconscient) qui nous permettent de tenir debout et d’ajuster par anticipation tous nos mouvements et interaction avec notre environnement.

Cela permet à notre conscience de rester disponible pour l’analyse des situations et la projection des interactions.