Philippe Vigier, posturologue et podologue à Toulouse (Plaisance du Touch)
05 34 57 02 25
40 Rue de la Hille, 31830 Plaisance-du-Touch
Title Image

Troubles émotionnels liés à des troubles de la posture

Certains troubles sensoriels peuvent provoquer des troubles émotionnels

Les émotions naissent des sensations et provoquent des réactions comportementales réflexes.

Les plus archaïques (inconscientes) sont l’immobilité, la fuite et la lutte.

Le freezing (immobilité)

C’est la première : c’est lorsqu’on ne peut ni fuir, ni lutter. Elle s’exprime par une impression d’impuissance et de peur panique

L’entourage peut avoir l’impression d’indifférence ou du mutisme.

la fuite

C’est la deuxième : elle se traduit par une stratégie d’évitement: les personnes sont angoissées et évitent le contact social. On dira qu’elles sont timides

la lutte

c’est la troisième : si la personne a suffisamment de confiance, elle exprimera sa nervosité par de la colère physique et/ou verbale.

Toutes ces stratégies proviennent d’une sensation de danger (hypervigilance).

Dans le cas des personnes qui ont des TROUBLES émotionnels liés à des TROUBLES sensoriels,

Cette sensation de peur ou d’angoisse est  plus ou moins permanente ou disproportionnée

Lorsqu’une personne  est toujours sur le qui vive: le moindre bruit la fait sursauter, elle a du mal à s’endormir, le sommeil est stoppé au moindre bruit….

Ces personnes sont souvent hypersensibles et hyperchatouilleuses.

L’une des causes peut être l’hypersensibilité de capteurs sensoriels qui vont mal informer le cerveau : comme une alarme de voiture qui se déclenche tout le temps sans raison.

Le cerveau en conclue qu’il est en danger et va créer une sensation de malaise qui se traduit par une émotion de peur ou d’angoisse.

Il suffit de recalibrer les capteurs sensoriels pour atténuer ou faire disparaitre la sensation désagréable.

C’est un phénomène impressionnant (crise) qui donne la sensation à la personne qu’elle va mourir ou devenir folle. Le contexte est souvent propre à la personne : la voiture, le cinéma, le contact social….parfois la pensée de la peur peut suffire à déclencher la crise.

Ces personnes sont souvent hypersensibles.

L’une des causes peut être l’hypersensibles de capteurs sensoriels qui vont mal informer le cerveau : comme une alarme de voiture qui se déclenche tout le temps sans raison.

Le cerveau en conclue qu’il est en danger et va créer une sensation de malaise qui se traduit par une émotion d’angoisse ou de frayeur.

Il suffit de recalibrer les capteurs sensoriels pour atténuer ou faire disparaitre la sensation désagréable.

Lorsqu’il y a une grand espace et/ou beaucoup de monde, le cerveaux a trop d’information à vérifier en même temps :

Si les capteurs sensoriels ne sont pas synchronisés (conflits sensoriels) : il y a incohérence des informations.

Le cerveau en conclue qu’il est en danger et va créer une sensation de malaise qui se traduit par une émotion de peur ou d’angoisse.

Il suffit de synchronisé les capteurs sensoriels pour atténuer ou faire disparaitre la sensation désagréable.

C’est une crise d’angoisse qui est contextuelle et qui ne touche qu’une situation particulière : avion , animaux…

La stratégie utilisée est souvent l’évitement.

Cette stratégie est relativement efficace, mais ne règle pas le problème de fond.

Généralement la peur va s’immiscer progressivement dans  situation et s’apparenter à de hypervigilance.

Il faudra effectivement trouver la cause de cette réaction réflexe comportementale qui passera de toute façons par les capteurs sensoriels.

 

Ce sont les personnes en situation d’hypervigilance légère qui sont en permanence sur la défensive.

Cette stratégie se traduit par des sensations de colère et de persécution.

En réponse à cela, la personne sera nerveuse. Cette nervosité pourra ou non s’exprimer.

Si elle s’exprime, elle touchera les proches, si elle ne s’exprime pas c’est la cocotte minute qui se met en pression.

Pour éviter que cela pète il faudra faire redescendre la pression nerveuse.

Le travail sur les capteurs sensoriels hypersensibles apporte des solutions.

Dans la DOULEUR chronique, certains patients vont développer de la kinésiophobie.

C’est la peur de bouger ou de faire des activités physiques pouvant déclencher la douleur.

La douleur est une émotion (définition de la douleur).

les personnes qui sont victimes d’hyper sensibilité sensorielle peuvent être favorablement victime de kinésiophobie.

la modulation des capteurs sensoriels peuvent certainement faire partie du traitement.